Neuroeconomics Laboratory: Projets

Prise de décision et Neuroéconomie

Le cortex préfrontal est divisé en différentes sous-régions mais leurs fonctions spécifiques restent mal comprises. Nous combinons l’IRMf et des modèles de décision développés en économie comportementale et en neurosciences pour mieux comprendre le type de calcul effectué par différentes régions préfrontales. En particulier, nous cherchons à mieux définir les contributions de sous-régions du cortex orbitofrontal et du cortex préfrontal dorsolatéral lors de l’acquisition de la valeur attribuée à différentes options de choix et lors de la sélection entre ces options. Nous étudions les processus cérébraux engagés lors du contrôle cognitif, la prise de décision perceptive et la prise de décision basée sur les valeurs. Nous étudions également les principes computationnels qui gouvernent la prise de décision dans un contexte social.

Exemples de publications
Domenech P, Redouté J, Koechlin E, Dreher JC, The neuro-computational architecture of value-based selection in the human brain, Cerebral Cortex, vol. 28, no 2, p. 585-601, 2018.
– Qu C, Ligneul R, Van der Hernst, Dreher JC, An integrative interdisciplinary perspective on social dominance hierarchies, Trends in Cognitive Science, 21(11):893-908, 2017.
– Park S, Goiame S, O’Connor D and Dreher J-C, Integration of individual and social information for decision-making in groups of different sizes, Plos Biology, 28;15(6):e2001958, 2017.
– Ligneul R, Obeso I, Ruff C and Dreher J-C, Dynamical representation of dominance relationships in the human medial prefrontal cortex, Current Biology 26, 1–9, 2016.

Motivation et Système de récompense

Notre comportement est motivé par des récompenses de différents types parmi lesquelles il est fréquemment nécessaire de choisir. Nous cherchons à répondre à des questions fondamentales sur la nature de notre comportement motivé pour comprendre :
– Comment le cerveau humain traite les récompenses et les punitions ?
– Comment des facteurs tels que les chances d’occurrence (probabilité) et l’incertitude des récompenses sont codés dans le cerveau?
– Comment différents types de récompenses engagent des circuits cérébraux spécifiques ?
– Comment le cerveau assigne-t-il une valeur aux différentes options à considérer lors de choix entre options ?
– Comment les hormones stéroïdiennes gonadiques modulent les circuits de la décision et de la récompense ?

Exemples de publications
– Bertoloni T, Bado P, Hoefle S, Engel A, Zahn R, Oliveira Souza R, Moll J*, Dreher JC*, Neural responses underlying altruistic motivation in soccer fans, Scientific Reports, 16122, 2017.  (*: co-last author)
– Dreher JC, Dunne S, Pazderska A, Frodl T, Nolan J.J, O’Doherty J.P, Testosterone Causes Both Prosocial and Antisocial Status-enhancing Behaviours in Human Males, PNAS USA, Oct 11, Vol 113, 41, 2016
– Y Li, G Vanni-Mercier, F Mauguière, J Isnard and Dreher J-C, Reward risk coding in the orbitofrontal cortex. An intracranial recording study in humans, Brain, 139(Pt 4):1295-309, 2016.
– E Metereau and JC Dreher. The medial orbitofrontal cortex encodes a general expected value signal during anticipation of both appetitive and aversive events, Cortex, Vol. 63, Pages 42–54, 2015

Neurobiologie de maladies neurologiques et psychiatriques

Comprendre les bases neurales du traitement des récompenses et de la prise de décision est d’une importance cruciale du fait du rôle fondamental des récompenses dans les processus de motivation, d’apprentissage et de décision, et en raison de leurs implications théoriques et cliniques pour comprendre les dysfonctionnements du système dopaminergique et des troubles de la prise de décision. Nous étudions le système dopaminergique et les mécanismes de prise de décision chez des sujets sains âgés et dans une variété de maladies neurologiques et psychiatriques dans lesquelles la motivation ou la décision sont perturbées, comme dans la maladie de Parkinson, le jeu pathologique, les troubles schizophréniques ou des patients ayant des lésions focales du cortex préfrontal. Une approche est en particulier de comparer comment différents types de récompenses sont représentées dans ces maladies.

Exemples de publications
– J Thomas, E Météreau, H Déchaud, M Pugeat, JC Dreher. Hormonal treatment increases the response of the reward system at the menopause transition: A counterbalanced randomized placebo-controlled fMRI study. Psychoneuroendocrinology, vol 50, Pages 167–18, 2014
– G Sescousse, G Barbalat, P Domenech B, J-C Dreher, Imbalance in the sensitivity to different types of rewards in pathological gambling, Brain, 136: 2527-38, 2013
– R Ligneul, G Sescousse, G Barbalat, P Domenech, J-C Dreher, Shifted risk preferences in pathological gambling, Psychological Medecine, vol 43, n°5, 1059-1068, 2013.
– J-C Dreher, P. Koch, P. Kohn, J. Apud, D. Weinberger and K.F. Berman. Common and differential pathophysiological features accompany comparable cognitive impairments in medication-free patients with schizophrenia and in healthy aging subjects, Biological Psychiatry, 1(10):890-7, 2012